Pinterest, vous et moi

Pinterest est en train de devenir plus que le média social à la mode. D’abord regardé avec scepticisme comme un réseau féminin, orienté mode et cuisine (clic-clac, le cliché), Pinterest s’impose progressivement par les usages qu’on lui invente.

Pinterest et moi

Comme beaucoup d’observateurs des tendances digitales, j’ai commencé par tester par simple curiosité, voire par conscience professionnelle. Le web est entré depuis un bon moment dans une ère où le visuel est roi. Or, les Instagram et autres Flickr sont auto-centrés : on y diffuse essentiellement ce qu’on produit. L’originalité de Pinterest repose pour moi sur 3 piliers : la curation, le visuel et le partage. Si j’osais, j’y rajouterais la « sérendipité organisée » : en s’abonnant aux tableaux, on associe à la fois des capacités de filtrage assez fines pour éviter le bruit et la possibilité de faire des découvertes plus inattendues. L’idéal serait de pouvoir organiser les tableaux que l’on suit par thématiques. Par exemple, pouvoir créer des thème de veille personnalisés à l’instar des grandes thématiques définies par Pinterest et pouvoir y raccrocher des tableaux…

Mon usage est pour l’instant limité aux infographies mais je me suis vraiment piqué au jeu. Plus de 1200 infographies à ce jour, essentiellement sur les médias sociaux, mais également sur les tendances digitales, le SEO, le marketing, le web design

Je me suis abonné à 170 tableaux qui me permettent d’enrichir ma propre veille et de découvrir de vraies pépites. Le nombre de followers (un peu plus de 600) me semble moins important que sur Twitter par exemple. J’ai l’impression (peut-être fausse, à vous de me dire ce que vous en pensez) qu’il y a moins la course au follower que sur Twitter ou Google+.

Dernier point que j’apprécie chez Pinterest : la possibilité de ne suivre que certains tableaux. Supposons qu’en plus de mon tableau sur les infographies, je crée un board de photos de pantoufles. Sur Google+, vous n’auriez pas la possibilité de filtrer et seriez condamné soit à subir mes pantoufles, soit à vous priver de mes infographies. Sur Pinterest, les centres d’intérêt communs ne sont pas étouffés par les centres d’intérêt divergents !

Pinterest et vous

La société a récemment décidé de s’implanter en France de manière plus volontariste. Elle a contacté quelques blogueurs à participer à une chaîne de blogs et je me fais un plaisir de jouer le jeu. Je vous propose de découvrir Shaker de Pixels, un blog qui fait la part belle aux innovations digitales. Découvrez dès demain la vision de Pinterest des 2 sympathiques auteurs, Jérôme et Gabriel, chacun étant présent sur Pinterest évidemment !

A vous d’inventer de nouveaux usages, personnels ou professionnels en ouvrant un compte sur Pinterest ou en signalant en commentaires des tableaux qui pourraient intéresser les lecteurs de Choblab !

2 commentaires

  1. certains comptes sont très intéressants. Pinterest arrive à proposer quelque chose de différent là où la plupart des réseaux sociaux se copient. La dernière version est bien meilleure en plus alors c’est un plaisir de partager. J’aime beaucoup la home avec la possibilité de voir rapidement plein de photos tendances. Bref je suis séduit et je regrette que Google+ ait adopté la même mise en page car c’est plus difficile de lire du texte dans tous les sens que de jeter un simple coup d’oeil à des photos.

  2. Salut Chob – Merci beaucoup pour votre participation à la campagne Épingler c’est partager ! C’est génial de voir comment Pinterest vous permet d’agrandir votre connaissance d’infographies et que vous appréciez les abonnements aux tableaux choisis! Bon épinglage :)

    #epingler

Les commentaires sont fermés, pas moi.