Les liens Cliquer ici : l’erreur UX qu’on ne veut plus JAMAIS voir

Dans la série des erreurs ergonomiques majeures, « cliquer ici » fait certainement partie du Top 3. C’est comme si vous demandiez votre chemin et qu’on vous répondait : c’est simple, vous passez par ici, puis vous tournez par là, vous continuez tout droit mais attention à ne pas prendre par ici, c’est une impasse !

Chob, c’est déjà fini le « cliquez ici » !

On pourrait penser qu’il s’agit d’un combat d’arrière-garde. Le fondement même du web est de naviguer de lien en lien. Maintenant que l’UX est brandi comme étendard tant par les agences que les annonceurs, les experts devraient avoir gommé l’hérésie du « cliquer ici ».

Des noms ? Inutile d’aller chercher très loin. J’ai commencé au hasard avec trois banques qui ont les moyens de soigner la qualité de leur site. Je tombe sur les bandeaux « cookies et vie privée » :

Société générale

LCL

BNP Paribas

Cette dernière évoquant sans rire une navigation optimale.

Voilà, nous sommes en 2018 et des entreprises richissimes ne sont pas capables d’intituler un lien correctement.

Chob, tu chipotes sur des détails !

Poussons la logique jusqu’au bout. Je vous ai bricolé un site dont les liens portent tous l’intitulé « cliquer ici ».

Cliquer ici, le site avec des intitulés uniques

Éloquent, non ?

Chob, tu exagères ! tout est histoire de contexte !

Bien, allons visiter le Stade de France, enfin son site web et intéressons-nous aux liens, ci-dessous marqués par une coquetterie colorée.

Deux intitulés identiques (cliquer ici) renvoient vers deux destinations différentes. Devinez maintenant ce qui se cache derrière ces liens. Le contexte voudrait qu’on « visualise » un mode d’emploi. Vous imaginez une image ou une vidéo ? Perdu, c’est un PDF !

Le site pourrait tenter de pallier ces intitulés flous avec un code de qualité.

Encore perdu ! Pas d’attribut « title », alors même qu’on s’adresse aux personnes en situation de handicap.

Notons en passant la délicatesse du wording, qui met en vis-à-vis d’un côté les Particuliers et de l’autre, des Personnes en Situation de Handicap. Comme si appartenir à la deuxième catégorie vous excluait de la première…

OK, Chob, c’est quoi les bonnes pratiques ?

Je reproduis simplement ici celles du référentiel Opquast et vous invite à les lire et à les appliquer :

Pour en revenir au Stade de France, un bon intitulé serait donc :
Télécharger le mode d’emploi e-ticket à destination des personnes en situation de handicap (.PDF, 1,9 Mo)

Puisque vous êtes encore là, je vous glisse deux autres pratiques complémentaires et tout aussi importantes :

Le soulignement est réservé aux hyperliens

Les hyperliens sont visuellement différenciés du reste du contenu

Si vous souhaitez contribuer à un web de meilleure qualité, cliquez ici :-)

Les liens Cliquer ici : l’erreur UX qu’on ne veut plus JAMAIS voir
5 (100%) 4 votes

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *