Google.fr ou le degré O de l’optimisation #SEO

Google dicte sa loi en matière d’optimisation pour le référencement naturel.  Et pourtant, Google.fr est loin de suivre ses propres recommandations. 

Le référencement selon Google

Si vous souhaitez un site optimisé pour Google, inutile d’aller chercher très loin les bonnes pratiques. Google lui-même édicte les règles à suivre. La plupart sont fondées sur le bon sens et la qualité. Si vous pensez d’abord à l’expérience utilisateurs de vos visiteurs, vous avez peu de chances d’être à côté de la plaque. Un bon contenu bien lisible, mis à jour et qui répond aux besoins sera le plus souvent bien indexé. J’avais fait un billet à ce sujet dès 2013 (Guide Google du référencement : synthèse pour les nuls). Comme vous êtes sympa, je vous propose un lien direct vers la version actualisée du Guide de démarrage Google.

Il est donc assez facile de savoir ce qu’il faut faire dans les grandes lignes. Mais qu’en est-il du principal intéressé ? Sauf erreur de ma part, aucun blogueur SEO n’a analysé google.fr à l’aune de ses propres recommandations.

10 erreurs grossières de google.fr

Voici donc les erreurs de google.fr qui relèvent soit du strict référencement naturel, soit des incontournables d’une page d’accueil optimisée.

  1. La balise Title [Google] est trop courte et ne contient pas le mot-clé cible. Ne décrit pas le contenu de la page.
  2. L’URL ne contient pas de mots-clés.
  3. Absence de méta description ! ! ! #WTF
  4. Absence de balisage avec hiérarchie de titres H1, H2…
  5. Contenu trop statique, sans mise à jour régulière.
  6. Densité de texte très faible, aucun mot-clé. Le ratio texte/code est ridiculement bas.
  7. Quelqu’un a vu un call-to-action ?
  8. Ni visuel, ni vidéo !
  9. Pas de bouton de partage vers Facebook ou Twitter.
  10. Le contact n’est pas directement accessible en page d’accueil.

Je passe sur les aspects techniques que je maîtrise moins. Les techniciens du code noteront par exemple :

  • les sélecteurs CSS dupliqués
  • l’utilisation à 48 reprises de !important
  • les 4 avertissements et les 20 erreurs à la validation W3C

Comme dirait ma grand-mère, ce sont toujours les cordonniers blablabla.

Google.fr / Choblab.com, le match des titans

Pour compléter l’analyse, j’ai utilisé quelques outils comme Dareboost ou SiteAnalyzer.

  • A ma gauche, Google.fr, marque la plus puissante du monde, valorisée à 229,2 milliards de dollars et comptant plus de 60 000 employés.
  • A ma droite, Choblab.com, blog amateur même pas expert en SEO, sans pub ni revenus mais avec des coûts d’hébergement, sans compter la sueur et les larmes.

Round 1 : Dareboost

dareboost-choblab dareboost-google => Google gagne d’un point

Round 2 : Site Analyzer

woorank-choblab woorank-google => Google gagne de deux points

Vainqueur de justesse : Google.fr

Voilà, c’est un peu comme si Djokovic battait 7-6, 7-5 un môme de 8 ans débutant qui jouerait avec une main attachée dans le dos et un foulard sur les yeux. Respect. I’ll be back.

Enregistrer

Enregistrer

Google.fr ou le degré O de l’optimisation #SEO
Votre avis ?