Relations influenceurs : une charte de bonne conduite

Les agences et freelances spécialisées en RP et community management gagneraient parfois à professionnaliser leur approche vis-a-vis des influenceurs. On pourrait introduire davantage d’éthique et de bon sens dans un métier encore desservi par des pratiques douteuses ou simplement désinvoltes.

9 règles pour des relations influenceurs propres… et efficaces

  1. Pertinence Je ferai l’effort de bien connaître les influenceurs pour être sûr que la campagne les intéressera. Je vérifierai que sa sphère d’influence correspond bien aux objectifs et à la cible.
  2. Personnalisation Je chercherai à savoir si l’influenceur veut être contacté, et si oui, à quelles conditions et de quelle manière.
  3. Transparence Je dirai clairement qui je suis et pour qui je travaille, qui je représente et dans quel cadre.
  4. Choix Je présenterai un large éventail de possibilités pour participer à la campagne.
  5. Valeur ajoutée Je proposerai une valeur ajoutée à l’influenceur : expérience inédite, visibilité…
  6. Probité Je n’offrirai pas d’argent à l’influenceur, même si ses frais seront pris en charge (déplacements, consulting…).
  7. Honnêteté J’encouragerai l’influenceur à donner son opinion réelle sur le produit, le service ou la campagne concernés.
  8. Loyauté Je corrigerai si nécessaire les inexactitudes sur le client que je représente.
  9. Respect vie privée Je limiterai les emails envoyés à l’influenceur. Je ne l’abonnerai pas à son insu à des newletters ou à des mailings.

C’est pour emporter ? Relations influenceurs : code de bonne conduite

Ethique et efficacité ne sont pas incompatibles

Ces propositions ne sont pas guidées par une vision idyllique du métier. L’obligation de résultat et le retour sur investissement sont une réalité pour les annonceurs et les personnes qu’ils mandatent. Une charte de bonne conduite doit donc s’inscrire dans une logique d’efficacité. En tant qu’annonceur, j’ai eu l’occasion d’approcher des influenceurs et donc de tester avec succès ces principes. En tant que blogueur, je reçois quelques sollicitations.

  • 95 % sont des mailings indifférenciés qui prennent le chemin de la poubelle.
  • Dans les 5 % restants,  4 % retiennent mon attention plus d’une minute.
  • Reste 1 % à qui je ferais l’effort de répondre, intéressé ou pas.

Comme mon père m’a dit un jour

Les relations humaines sont basées sur la réciprocité : si tu veux qu’on s’intéresse à toi, il faut commencer par t’intéresser aux autres.

Enregistrer

Enregistrer

Relations influenceurs : une charte de bonne conduite
Votre avis ?