Plateforme participative et tarte à la crème

De temps en temps, une organisation ressent l’irrépressible besoin de consulter ses parties prenantes ou ses collaborateurs. On veut avoir des avis, des contributions, en imaginant une nuée de volontaires enthousiastes.

Et on évoque déjà le problème de la modération. A priori ou a posteriori ? Il va falloir gérer les trolls, mais aussi les argumentaires construits qui ne nous sont pas favorables. On pourra sûrement les supprimer en douce et…

STOP.  REWIND.

L’immense majorité de ces plateformes contributives sont des échecs, d’autant plus éclatants que le vide saute aux yeux. Elles naissent souvent de la volonté de personnes qui n’ont jamais fait la moindre contribution en ligne, que ce soit sur un forum ou même pour commenter un resto. Ces gens évoquent indifféremment un forum ou un blog, leur manque de maîtrise sémantique reflétant leur totale inculture sur le sujet.

L’outil (web) et la méthode (co-construction) sont tellement éloignés de leurs usages quotidiens qu’ils tiennent lieu d’innovation. Le moyen devient une fin.

Plateforme participative et tarte à la crème | Choblab

Pour conclure de manière plus constructive, voici

Quelques questions pour qui voudrait se lancer

(en pensant que ce sera plus facile et moins cher parce que c’est du web)

  • Disposez-vous d’une liste de 20 questions ou de sujets à lancer ?

Préparez-la et revenez lire la suite

  • Sont-elles suffisamment intéressantes pour générer des contributions ?
  • Pourrez-vous vraiment exploiter les contributions ?
  • Comment allez-vous motiver la cible à contribuer (sachant que les contributions spontanées culminent à 1 %) ?
  • Avez-vous une liste d’ambassadeurs qui pourront amorcer la pompe ?
  • Comment allez-vous remercier et « récompenser » les contributeurs ?
  • Quelles garanties/preuves donnerez-vous de la prise en compte réelle des contributions ?
  • Comment ferez-vous connaître la plateforme ?
  • Quel pourcentage de votre cible pourrez-vous atteindre avec ce plan de communication ?
  • Avez-vous envisagé tous les moyens complémentaires ou alternatifs (sondages, médias sociaux, événements, groupes de travail, living labs, hackatons…) ?
  • Avez-vous prévu un pilote, une équipe, un sponsor, un budget, des délais ?

Enregistrer

Plateforme participative et tarte à la crème
Votre avis ?

Un commentaire

  1. Tu tapes juste ! J’ai identifié des problèmes similaires à plus petite échelle chez des clients, sans mettre les mots dessus. Des « je vais tenir un blog et les gens pourront commenter » alors qu’ils n’ont eux-même jamais posté quoique ce soit sur le web, il y en a légion.

Les commentaires sont fermés, pas moi.