En France, 1 site web sur 2 n’est pas accessible. Vous avez dit inclusion ?

Selon le ministère de la Santé, 12 millions de personnes en France vivent avec un handicap. Pourtant, une étude révèle qu’1 site Web sur 2 en France ne respecte pas les obligations légales en matière d’accessibilité numérique.

Des résultats alarmants

  • 1 seul site sur 50 respecte pleinement la réglementation et affiche un taux de conformité de 100 %
  • 1 site sur 2 en France ne respecte pas les obligations légales, notamment celles de publier une déclaration d’accessibilité et un schéma pluriannuel
  • 64 % des sites analysés ne publient pas leur taux d’accessibilité
  • 52 % des sites audités présentent un taux de conformité inférieur à 50 % sur la base des critères analysés

1 seul site sur 50 respecte pleinement la réglementation et affiche un taux de conformité de 100 % 1 site sur 2 en France ne respecte pas les obligations légales, notamment celles de publier une déclaration d’accessibilité et un schéma pluriannuel 64 % des sites analysés ne publient pas leur taux d’accessibilité 52 % des sites audités présentent un taux de conformité inférieur à 50 % sur la base des critères analysés

De fortes disparités selon les secteurs

  • Les sites du secteur public sont les plus avancés en termes d’accessibilité avec un taux de conformité moyen de 69 %. Parmi l’ensemble des sites audités, seul un est 100 % accessible : c’est un site du secteur public.
  • Les sites e-commerce sont les moins bien classés, avec un taux moyen de conformité de 36 %, illustrant une très faible prise en compte des enjeux d’accessibilité dans ce secteur.
  • Les sites bancaires affichent un taux de conformité de 61 %, supérieur aux autres catégories du secteur privé
  • Les sites médias se situent en dessous de la moyenne, avec un taux de 44 %.

La méthodo

Le premier baromètre de l’accessibilité numérique réalisé par la Contentsquare Foundation et ses partenaires techniques, Temesis, Numérik-ea et Oocity se base sur des audits menés sur une sélection des 50 sites web les plus visités en France. Il met en lumière un déficit global d’attention à l’accessibilité numérique sur des démarches essentielles du quotidien : s’informer, acheter en ligne, réaliser des démarches administratives et gérer ses finances.

Je vous recommande de lire le baromètre de l’accessibilité dans son intégralité. Au-delà des constats, elle donne des éclairages sur les différents types de handicaps et détaille les éléments sur lesquels porter une vigilance particulière, par ex. la bannière cookies, les carrousels, les formulaires ou les contrastes.

Un point d’attention : respecter les obligations légales en matière d’accessibilité ne suffit pas à rendre un site accessible.

5/5 - (5 votes)

2 commentaires

  1. Le titre de votre article est faux. Ce n’est pas un site Web sur deux qui n’est pas accessible mais un site Web sur deux qui ne respecte pas les obligations légales. C’est très différents, car très peu nombreux sont ceux dont l’obligation légale est d’être accessible. Et quand on est victime de l’inaccessibilité du Web au quotidien comme c’est mon cas, c’est très crispant de tomber sur le titre, qui pourrait laisser entendre qu’on se plaint plus que nécessaire. Pourriez-vous, s’il vous plaît, le corriger ?

    1. Bonjour,

      Merci de votre commentaire pertinent et important. Vous avez raison, le titre peut prêt à confusion. C’est pour cette raison que j’ai nuancé le propos dans le chapeau pour être plus fidèle à la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.