#UX design : 33 bonnes pratiques fondées sur la psychologie numérique

L’expérience utilisateur a déjà fait couler beaucoup d’encre. J’ai donc hésité à me plonger dans l’ouvrage de Liv Danthon Lefebvre. Spoiler : ce fut une révélation !

Couverture de l'ouvrage 33 bonnes pratiques en UX Design

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Liv Danthon Lefebvre est une spécialiste de la recherche utilisateur. Avouons-le : son parcours universitaire en psychologie cognitive me laissait craindre des discours trop théoriques et conceptuels. Je me méfie de certains universitaires qui se gargarisent de mots savants : on ne comprend parfois ni où ils veulent en venir ni les applications concrètes de leurs propos.

Le profil de l’auteur explique probablement l’intérêt du livre. Recherche appliquée, expérience professionnelle en start-up, formation et enseignement lui ont permis de façonner des compétences uniques, qu’elle retranscrit avec talent dans ce livre.

Appuyer sa pratique sur des bases théoriques

Le gros point fort de cet ouvrage, c’est donc d’allier la théorie et l’application pratique. Un designer UX y trouvera les fondements théoriques pour étayer ses pratiques. Par exemple, la méthode dite « tri des cartes » est bien connue pour construire une arborescence en regroupant des éléments de manière logique au sein des menus. Saviez-vous que cela repose sur la manière dont les informations sont rangées dans notre mémoire ? C’est ce que notre auteur parvient à expliquer, schémas à l’appui.

Les praticiens de l’expérience utilisateur ont souvent besoin d’étayer leurs démonstrations, d’en expliquer voire d’en justifier le bien-fondé. Cet ouvrage fournit justement des arguments théoriques, plutôt simples à comprendre. Pour défendre une approche auprès d’un client, s’appuyer sur des bases théoriques  est le meilleur moyen de légitimer sa compétence… et de lutter contre le syndrome de l’usurpateur !

Exemple : une base théorique pour la règle des 3 clics

Un autre exemple a retenu mon attention. J’ai écrit récemment un article sur la fameuse règle des 3 clics. J’y rappelle que plusieurs facteurs jouent sur la perception plus ou moins positive du nombre de clics, notamment le temps qu’il faut pour choisir l’élément à cliquer. Si on propose 300 liens sur une page, on demande un effort important à l’utilisateur qui doit prendre le temps de repérer le lien qui l’intéresse.

Notre auteur décrypte cela avec la loi de Hick, qui met en évidence le rapport entre le temps de réponse et le nombre de choix.

33 bonnes pratiques en UX Design (loi de Hick)

Ce livre est fait pour vous si

  • vous êtes un praticien du design et que vous souhaitez renforcer vos connaissances théoriques pour gagner en assurance
  • vous êtes un théoricien de l’UX et que vous voulez passer à la pratique
  • vous êtes un professionnel du web et que vous soignez l’expérience utilisateur
  • vous souhaitez offrir un joli cadeau ou si vous voulez vous faire plaisir

Fiche technique

  • Auteur : Liv Danthon Lefebvre
  • Editeur : Eyrolles
  • Nombre de pages : 176 pages
  • Date de parution : 14/11/2019
  • Prix : 29 € au format papier ou 19,99 € au format numérique

Extrait

2 commentaires

Les commentaires sont fermés, pas moi.