Recycler ou décliner des contenus : 30 formats digitaux à explorer

Un contenu, un message peut se décliner de multiples manières. Voici une liste pour explorer le champ des possibles, de l’article à la vidéo en passant par le livre blanc.

Trop d’organisations subissent la dictature du temps réel et multiplient les contenus sans valeur ajoutée, diluant ainsi leurs messages dans un flux interrompu. Vous avez fait le choix de réfléchir à vos priorités. En vous appuyant sur une stratégie de contenu digne de ce nom, vous déclinez une grosse poignée de sujets dans des formats diversifiés.

Cette liste peut vous servir de mémo pour imaginer différentes manières de diversifier et de recycler vos contenus. A vous de choisir ceux qui seront adaptés à votre contexte.

D’abord une petite infographie pour donner le ton, on se retrouve juste après.

Recycler et décliner ses contenus - Infographie choblab

Contenus textuels courts

  • Article ou série d’articles : avec une série d’articles, vous multipliez les points de vue et les angles sur un même sujet. En les liant les uns aux autres, vous favorisez le référencement naturel.
  • Article invité : élargissez votre lectorat en allant chercher celui des autres. Choisissez avec soin le site ou le blog partenaire : complémentaire et non concurrent.
  • Emailing : s’il respecte les bonnes pratiques, l’emailing demeure un outil puissant et dont l’efficacité peut faire pâlir de jalousie certains médias sociaux.
  • Communiqué de presse : là encore, un outil traditionnel qui se révèle redoutable si on lui fait subir une cure de rajeunissement.
  • FAQ : une manière  souvent méconnue de recycler des contenus.
  • Série de posts (Twitter, LinkedIn, Facebook…) : à combiner avec des formats plus riches, leur brièveté autorise 1000 variations sur le même thème.

Contenus textuels longs

  • Livre blanc : attention à ne pas tomber dans la facilité en rédigeant un livre blanc creux et sans valeur ajoutée. Visez à en faire une référence du secteur.
  • Rapport ou étude : à privilégier si vous avez des données à exploiter et à valoriser.
  • Etude de cas : le retour d’expérience valorise votre expertise et votre compréhension des enjeux.
  • Guide : plus pratique et opérationnel, le mode d’emploi est très apprécié.

Contenus visuels

  • Infographie : en traitant de manière visuelle des données ou un process, vous optimisez leur compréhension, leur appropriation… et leur potentiel partage.
  • Mind map : graphiquement moins attractive qu’une infographie, la mind map est également moins contraignante.
  • Schéma : plus fruste que l’infographie mais plus facile à réaliser, le schéma répond à des problématiques simples.
  • Dataviz : la petite sœur matheuse de l’infographie fait parler les données comme personne.

Contenus multimédias

  • Podcast  : le nouveau format en vogue. Autrefois l’apanage des radios, le podcast est devenue la coqueluche des marques comme des influenceurs.
  • Vidéo : votre priorité si ce n’est pas encore le cas ! Pour comprendre les enjeux et passer à l’action, je vous recommande ce bouquin sur le marketing vidéo.
  • GIF  : indissociable des médias sociaux pour sa faculté à générer du LOL, il est à mon avis sous-exploité.
  • Cinemagraph : plus délicat et subtil à réaliser, il offre un potentiel émotionnel que certains secteurs d’activité gagneraient à développer.
  • Présentation : le fameux diaporama, décrié à juste titre, mais qui comme l’email a encore de belles années devant lui, faute de vraie solution de rechange.
  • Minisite : je le cite pour mémoire, tant je suis convaincu que multiplier les sites affaiblit chacun d’entre eux. Mais chaque règle a ses exceptions.

Contenus ludiques

  • Serious game : j’avoue être sceptique, non sur le produit lui-même mais sur la répartition des budgets que j’ai pu observer : si on met 90 sur la conception-réalisation et 10 sur la promotion, c’est l’échec assuré.
  • Concours : les jeux-concours ont la faculté d’engager les utilisateurs quand la mécanique est bien maîtrisée.
  • Sondage : une base sur laquelle capitaliser et enrichir de votre expertise.
  • Quiz : plus ludique que le sondage, il s’enrichit facilement de contenus visuels.

Contenus interactifs

  • Chatbot : un pari à oser ?
  • Livechat  : si vous avez sous le coude un ensemble de contenus et de données, l’exercice en sera d’autant moins périlleux.
  • Direct sur médias sociaux : Facebook, Twitter ou YouTube donnent la possibilité de faire du live vidéo. Un investissement payant s’il est bien maîtrisé
  • Webinaire : moins exigeant qu’un MOOC à concevoir et à mettre en place, c’est l’occasion de valider auprès des participants la pertinence de vos thématiques et des contenus associés.

Contenus publicitaires

  • Annonces et bannières : OK, ce n’est pas avec AdWords que vous allez recycler vos contenus, mais c’est un exemple de déclinaison, tout comme les posts sponsorisés sur les médias sociaux.

Contenus data

  • Annuaire : ce type de contenu peut avoir une forte valeur ajoutée si vous disposez de données propriétaires.
  • Cartographie : une version plus dynamique de l’annuaire.

Cette liste ne prétend pas à l’exhaustivité, même si je n’ai pas vu plus complet ailleurs :-) Ma seule prétention est de rappeler le champ des possibles. Je vous fais confiance pour choisir les outils les plus adaptés aux cibles et aux canaux de diffusion.

Votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *