Le Tweetonaniste ou de l’art de se faire mousser sur Twitter #sociotweeps

Cousin germain de l’Egotweet, il s’en distingue par sa propension à s’auto-glorifier.

Le Tweetonaniste incarne avec pathétisme le personal branling au point de prétendre au titre d’invité permanent du Tumblr moribond qui était consacré à lui et ses pair(e)s. Il s’étonne en permanence de ses performances professionnelles, voire de son pouvoir de séduction. Sa masturbation virtuelle se traduit par des flots de tweets sur son influence supposée et ses coups d’éclat. Il aime interpeller les Twittos influents pour faire croire à tous qu’il joue dans la même catégorie.

Sa soif de reconnaissance n’a pas de limites. Quand il a le bonheur d’être retweeté, il ne se sent plus tweeter. Il retweete son retweeteur pour prolonger le plaisir et souffre de devoir attendre le vendredi suivant pour le remercie avec un #FF dégoulinant.

Voici un florilège issu de Personal Branling, la meilleure preuve étant l’exemple. Bienvenue dans le Tout-à-l’égo !

tweetonaniste tweetonaniste-2 tweetonaniste-3 tweetonaniste-4 twitonaniste-6

tweetonaniste-8 twitonaniste-7 tweetonaniste-5

Le Tweetonaniste ou de l’art de se faire mousser sur Twitter #sociotweeps
Votre avis ?

9 commentaires

    1. Surtout que j’offre la possibilité de le faire directement dans les commentaires, ces types appartiennent définitivement à la légende blogurbaine :-)

  1. Merde, même pas j’vais pouvoir RT ce billet, j’y suis pas cité. Donc, totalement sans intérêt.

    Si on me cherche, j’suis dehors, au bar.

  2. A croiser avec les connards de rich kids of instagram, sur le tumblr
    Ces types ne doutent de rien. Ils font quoi, école de commerce ?!

  3. Excellent ! J’aime beaucoup vos articles. Ils sont précis, exacts et ils me font professionnellement sourire.:)

  4. Hahaha :D Ce genre de personnes, je ne peux pas les sentir et je les ai toutes virées. Par contre y’en a aussi des comme ça sur facebook, mais là c’est déjà plus compliqué de les virer quand c’est tes amis, tu limites juste leurs publications dans ton fil d’actualité…

Les commentaires sont fermés, pas moi.