Médias sociaux : pour en finir avec quelques mythes persistants

Les réseaux sociaux continuent d’entretenir un imaginaire bien ancré auprès du grand public et même de certains professionnels de la communication.

Les digital natives qui deviennent community managers du jour au lendemain, c’est comme les chevaux ailés : n’y croyez pas

Voici quelques légendes urbaines sur les médias sociaux qui ont la vie dure et dont il faut se débarrasser.

Les médias sociaux, c’est gratuit

  • Le business model des Facebook, Twitter et autres LinkedIn repose sur la publicité. L’évolution des algorithmes réduit la portée organique des publications et valorise les posts sponsorisés. Si vous voulez être vu, il faut mettre la main au portefeuille et passer par la case Posts sponsorisés. Heureusement, je vous ai fait un modèle de brief pour vos campagnes de pub sur les médias sociaux.
  • Il faut compter l’investissement humain nécessaire pour concevoir et mettre en oeuvre une stratégie sur les médias sociaux, pour développer le community management au quotidien. Vous devez également prévoir un budget si vous vous appuyez sur une agence pour vous conseiller, voire pour sous-traiter.

Les médias sociaux, ce sont d’abord des outils

Non, ce sont des professionnels qui comprennent les objectifs d’une entreprise pour les traduire dans une stratégie, une organisation et des contenus. Oui, il leur faudra également maîtriser toute une gamme d’outils pour la veille, la production de contenu, leur diffusion et le reporting. Les outils sont nécessaires, pas suffisants.

Les médias sociaux, c’est la loi du temps réel

Faire grandir une page LinkedIn ou un compte Instagram est un travail de longue haleine. 90 % des posts peuvent et doivent être conçus dans le cadre d’un calendrier éditorial. Oui, il faut savoir organiser la vigilance et se montrer réactif et même spontané dans certains cas. Mais sauf rares exceptions, répondre dans la minute à une interpellation est inutile, voire néfaste. Vitesse et précipitation, tout ça.

Les médias sociaux, c’est simple

La complexité est faible pour le quidam moyen qui poste des photos so cute de chats sur Facebook. Le responsable médias sociaux doit, en vrac : développer une stratégie différenciée par médias sociaux, analyser la concurrence, rédiger des chartes, convaincre sa direction, définir une politique de contenus, former et sensibiliser des collaborateurs, piloter des prestataires, gérer le budget, faire de la veille, du reporting, configurer et administrer les outils natifs et les outils tiers, gérer des crises, s’adapter aux changements d’algorithmes…

Les médias sociaux, c’est pour les digital natives

Cf réponse ci-dessus :-) La maîtrise des médias sociaux nécessite un ensemble de savoir-faire et de savoir-être qui n’ont rien à voir avec le fait d’appartenir à une génération X ou Y. Comme pour n’importe quel poste, ce sont les compétences et les qualités humaines qui font la différence.

Si j’ai oublié quelques légendes urbaines sur les médias sociaux, vos commentaires sont les bienvenus.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *