Refonte de site web – chapitre 6 : diffusion

Nous voilà arrivés au bout du projet de refonte  : la dernière étape consiste donc à diffuser le site. Quelques conseils pour une conclusion en douceur…

Sur les aspects techniques, je ne vais pas refaire ce qui a été bien fait par d’autres et vous renvoie vers l’excellent billet de Grégoire Pouget, qui récapitule toutes les vérifications à faire pour lancer proprement son site.

Je rajouterais simplement 2 ou 3 remarques sur la communication interne et externe :

Une diffusion en avant-première aux « parties prenantes »

information

Il s’agit aussi bien du comité de direction de l’entreprise, du groupe projet et parfois également de partenaires proches que l’on veut « soigner ». Dans le cas du projet qui m’a servi de référence pour ces billets, j’étais conscient du fonctionnement très particulier du comité de direction : l’essentiel est de s’assurer d’abord que le DG est satisfait. J’ai donc organisé une preview rien que pour lui, et il a donné son feu vert. Du coup, lors de la séance en comité de direction, les différents directeurs n’ont pas osé aller contre les commentaires positifs du DG et tout s’est bien passé…

Une communication interne juste avant la « bascule »

Le timing est parfois délicat, notamment s’il y a un changement de nom de domaine et/ ou des redirections à effectuer. Il est préférable d’envoyer un message mail et de communiquer sur l’Intranet immédiatement après le « Go Online », de manière à éviter que les collaborateurs de l’entreprise n’apprennent la nouvelle par quelqu’un d’autre… Le message rappellera les principaux bénéfices du projet et valorisera les personnes qui ont fait de ce projet un succès. Si le message émane du DG, c’est encore mieux ! Sur la forme, sauf à trouver l’idée du siècle, je préfère rester informatif tout en étant enthousiaste, plutôt que de balancer un teasing foireux ou une vidéo avec un monologue de 5 mn du DG…

Une communication externe adaptée aux cibles

E-mailing

Je recommande de lister au préalable l’ensemble des publics de l’entreprise, en donnant des ordres de priorité selon le degré de proximité par rapport à l’entreprise : partenaires, presse, grand public… Les moyens de communication sont ajustés en fonction des cibles. Si on s’adresse à une cible de professionnels, je privilégie là encore la sobriété si on envoie un emailing. L’important est d’être lu et non d’avoir un GIF animé qui risque d’être bloqué par la messagerie des destinataires. Pour le grand public et si vous en avez les moyens, on peut lancer une campagne de notoriété complétée par une campagne de trafic pour le grand public par exemple.

Refonte de site web – chapitre 6 : diffusion
Votre avis ?

2 commentaires

Les commentaires sont fermés, pas moi.